Graphique d'intestins s'écoulant d'une télévision

Extraits et raretés : Satyr's Tongue

La première page d'un script appelé Satyr's Tongue, un script qui n'a jamais été fait. Premières esquisses et projets non réalisés.
Papier dactylographié avec certaines annotations
Dates variées
Collection David Cronenberg, Bibliothèque de référence de film du TIFF

Scénario : LANGUE DE SATYRE (SATYR’S TONGUE)

SC. 1 La caméra se déplace dans un grand musée moderne fermé pour la nuit, suivant une silhouette sinistre qu’on ne voit jamais complètement, qui évite le gardien de musée occasionnel qui croise son chemin.

COUPEZ À

Intérieur d’un atelier dans le musée. Une belle femme d’environ 45 ans et un jeune homme intense font lentement l’amour. Ce sont Alexandra Pushpin et Keller Sacbrood. D’après leur conversation et les objets étalés dans la pièce, nous comprenons qu’elle est en train de lui traduire en anglais les inscriptions qui se trouvent sur plusieurs tiges de bois, ceintures en cuir et perlées, et peaux d’animaux. Elle est d’évidence excitée par ses découvertes et lit parfois les mots écrits à son amant, qui comprend par la sensualité du ton, si ce n’est par les mots eux-mêmes, qu’ils sont de nature érotique.

Au bout d’un certain temps, le jeune homme s’en va, s’excusant en disant que ses abeilles sont des maîtresses très exigeantes et, qu’en tant qu’apiculteur, il en est l’esclave. Après son départ, la femme somnole confortablement sur les peaux d’animaux étalées par terre.

COUPEZ À

Extérieur du couloir, où l’intrus se déplace furtivement vers la porte de la salle d’Alexandra, sur laquelle on peut lire :

Institut des Indiens canadiens
Département de linguistique

L’intrus ouvre la porte tout doucement jusqu’à ce qu’il la voit endormie sur le sol. Il met la main dans sa poche et sort