Graphique d'un appareil de téléportation de La mouche

Transcription : Promesses de l’ombre : les voleurs dans la loi

NARRATEUR : Quand on y regarde simplement, un tatouage représentant une icône religieuse n’a pas besoin d’explication. Mais dans une prison russe, un crucifix ne signifie pas l’acceptation que Jésus est le Sauveur; il signifie que son porteur est un voleur. La sous-culture du tatouage est remplie de symboles et de significations cachées dans le mode parallèle du crime organisé connu sous le nom de « Vor v Zakone »,- Les voleurs dans la loi.

En effectuant des recherches pour son rôle, Viggo Mortensen a appris que, pour le Vor, « Sans tatouage, on n’existe pas. » Le corps illustre une histoire de hiérarchies et de disgrâces.

On procède à des essais de prises de vue en préproduction pour voir à quoi ressembleront les 43 tatouages de Mortensen sur la pellicule. Sa recherche sur les tatouages devient un élément clé, non seulement pour son rôle, mais pour toute l’histoire du film.

PETER SUSCHITZKY : Incline-le un peu.

MEMBRE DE L’ÉQUIPE : Non, je sais.

PETER SUSCHITZKY : Merci.

VIGGO MORTENSEN : Voulez-vous que je me retourne pour que vous puissiez voir le dos?

PETER SUSCHITZKY : Oui, s’il te plaît.

DAVID CRONENBERG : Retourne-toi lentement et continue de tourner. Reste comme ça pendant un instant.

NARRATEUR : L’encre est plutôt rare en prison, alors les prisonniers font des tatouages à partir de pneus et de talons fondus mélangés ensuite à du sang et à de l’urine. Toutefois, dans le cas de Mortensen, ce sont des tatouages cosmétiques, des décalques d’encre autocollants qu’on applique sur la peau avec une éponge et de l’eau chaude.

DAVID CRONENBERG : Bien. Croise tes bras sur ta poitrine, comme ça. Oui, c’est ça. O.K. On peut couper.

MEMBRE DE L’ÉQUIPE : Coupez, s’il vous plaît.

STÉPHAN DUPUIS : Aimons-nous tous ces tatouages?

DAVID CRONENBERG : Oui. Dès que je l’ai vu, j’ai dit : « Oui. C’est parfait. »

STEPHAN DUPUIS : O.K.

DAVID CRONENBERG : Ce n’est pas encombré, mais c’est complet. C’est toute l’histoire d’une vie que nous voyons là. C’est ton passeport, c’est ton gagne-pain qui se trouve dans tes tatouages. Et on continue dans ce sens.

VIGGO MORTENSEN : - Celui-ci pourrait être un peu plus grand.

DAVID CRONENBERG : Oui.

STEPHAN DUPUIS : À peine plus grand.

DAVID CRONENBERG : Savais-tu qu’ils en font une version un peu plus 3D?

- Oui. Plus complexe.

DAVID CRONENBERG : Plus complexe.

NARRATEUR : Sur le dos de Nikolai, une cathédrale. Le nombre de tours surmontées d’un dôme, qu’on appelle des coupoles, indique son nombre de peines d’emprisonnement. Le texte en russe d’un bord à l’autre de sa poitrine signifie « Que tout ce que j’ai déjà vécu parait comme une rêve. »

Partie supérieure du bras droit, un corbeau noir : « Mort, je ne suis pas encore à toi. »

Avant-bras droit, un serpent enroulé sur une dague : « Nous vivons par le combat. »

Bas du ventre, le moissonneur sinistre avec une faux indique qu’il a déjà tué. Au-dessous signifie « Je suis ici en attendant ».

DAVID CRONENBERG : Quand on le regarde sous la lumière, comme ça, on peut voir...des reflets...on peut voir les contours.

STEPHAN DUPUIS : Oui, il est froissé.

VIGGO MORTENSEN : C’est la même chose avec ceux-ci.

DAVID CRONENBERG : Il y a des faux plis. La généralité des tatouages est excellente, mais pour les gros plans et autres, on va voir ces plis.

STEPHAN DUPUIS : Oui. Je vais mettre de l’antireflet dessus.

VOIX : O.K. On y va? Prêt? Et... ça tourne.

DAVID CRONENBERG : Montre-moi encore ta dent...puis envoie un léger ricanement à la fin. O.K. Tu peux couper.

VIGGO MORTENSEN : Je pense que ce serait bizarre si je souriais autant, mais...

DAVID CRONENBERG : Non, tu n’auras pas à le faire. j’envisage seulement le pire scénario.

PETER SUSCHITZKY : C’était très subtil. Je ne la voyais pas beaucoup.

DAVID CRONENBERG : Peut-être plus un vrai sourire, que tu n’auras probablement jamais à faire, mais essayons-le pour voir. Dis quelque chose directement à la caméra.

NIKOLAI [en russe]: Quelqu'un a peut-être envoyé une pute à ton père pour Noël?

DAVID CRONENBERG : Oui, c’est bon. O.K. On peut couper.

MEMBRE DE L’ÉQUIPE : C’est bon? Coupez.

[RIRES]

CAROLYN ZEIFMAN : Tu étais bon!

DAVID CRONENBERG : Mais, tu sais, tu ne devrais pas dire des choses comme ça à Peter.

[RIRES]

NARRATEUR : Après avoir regardé les résultats du test de la dent, une conclusion s’impose.

KIRILL [en russe] : Qui c'est celle-là?

NIKOLAI [en russe] : Quelqu'un a peut-être envoyé une pute à ton père pour Noël?

KIRILL : Tu as un culot monstre de manquer de respect à mon père.

Explorer la galerie ci-dessous

  • Dessin d'un corps tatoué.
  • Écran partagé montrant divers angles du corps tatoué de Viggo Mortensen.
  • Viggo Mortensen tatoué avec un écrit en Russe en dessous.
  • Stephan Dupuis applique un maquillage de tatous sur le bras de Viggo Mortensen.
  • Viggo Mortensen sourit, montrant une dent couronnée.
Dessin d'un corps tatoué.Avec l'autorisation de Universal Studios Licensing LLC
Écran partagé montrant divers angles du corps tatoué de Viggo Mortensen.Avec l'autorisation de Universal Studios Licensing LLC
Viggo Mortensen tatoué avec un écrit en Russe en dessous.Avec l'autorisation de Universal Studios Licensing LLC
Stephan Dupuis applique un maquillage de tatous sur le bras de Viggo Mortensen.Avec l'autorisation de Universal Studios Licensing LLC
Viggo Mortensen sourit, montrant une dent couronnée.Avec l'autorisation de Universal Studios Licensing LLC